La communication artistique

L'art comme vecteur différenciant

L'Art dans votre communication

Mettez votre entreprise sur le devant de la scène

Au-delà de l’intérêt personnel que vous pouvez avoir pour l’art ou certaines actions culturelles de proximité, il faut envisager le mécénat artistique comme un partenariat gagnant-gagnant qui doit s’inscrire dans la stratégie de votre entreprise.

Pour qui ?

Entreprises, professions libérales, collectivités et mêmes les particuliers.

Pourquoi ?

Façonner et améliorer son image en soutenant un artiste vivant, moderniser et décorer vos locaux professionnels avec des œuvres originales: hall d’accueil, salle de réunion, bureaux, show room, salle d’attente, cabinet, vitrine, magasins, salles de vente, etc.

Quel intérêt pour mon entreprise ?

C’est un moyen idéal pour communiquer autrement :
– en externe, auprès de vos clients, de vos partenaires ou du grand public,
– en interne, auprès du personnel de votre entreprise.

Valoriser son image :
– C’est une façon d’affirmer vos valeurs et de mettre vos compétences au service de l’intérêt général.
– C’est aussi une façon de soutenir le développement culturel local et donc de participer à l’attractivité de votre territoire.

Les avantages fiscaux

Faites l’acquisition d’une œuvre d’art contemporain et payez moins d’impôts
La législation française permet, en matière de fiscalité, de bénéficier d’une réduction d’impôts pour l’achat ou la location d’œuvres artistiques.

Avantages fiscaux pour les entreprises :

Les sociétés qui acquièrent des oeuvres originales d’artistes vivants peuvent les déduire de leur résultat imposable (article 238 bis-­AB).
La comptabilisation se fait en immobilisation. La déduction fiscale est répartie sur 5 ans par parts égales.
L’entreprise doit exposer le bien qu’elle a acquis dans un lieu accessible au public et/ou aux salariés, pendant la période
correspondant à l’exercice d’acquisition et aux quatre années suivantes, dans la limite de 5 pour mille de son chiffre d’affaires HT.

En contre-partie de cette déduction fiscale, l’entreprise doit présenter sur 5 ans les oeuvres acquises, au public.
Pour les oeuvres dont le prix d’acquisition est inférieur à 5 000 € HT, le Ministre délégué au Budget admet que la condition d’exposition au public soit satisfaite dès lors que l’oeuvre est exposée dans un lieu « accessible aux clients et/ou aux salariés de l’entreprise, à l’exclusion des bureaux personnels ».

Par ailleurs, les œuvres d’art visées ne sont pas soumises à la taxe professionnelle (art. 1469 du CGI)

Google+